À l’école, j’ai appris les mathématiques, le français, les arts plastiques.  J’ai appris que si je travaillais fort, j’obtiendrais un diplôme qui me donnerait la possibilité d’exercer un métier.  Grâce à ce métier, je pourrais vivre ma vie adéquatement, je pourrais subvenir aux besoins de ma famille, m’acheter des biens matérielles, voyager, etc.  Toutes ces raisons sont louables, mais elles ne m’ont jamais complètement satisfaites.  Inconsciemment, j’aspirais à bien plus que cela.  J’ai toujours ressenti qu’il y a avait quelque chose de plus, une pièce importante du casse-tête qui manquait.  Ce n’est que dernièrement que j’ai réussi à mettre des mots sur ce que je ressentais au fond de moi.  Continue reading