L’histoire galactiques des Artisans de Lumière

L’histoire galactiques des Artisans de Lumière

juillet 14, 2019 2 Par admin

«À la fin, les nations seront jugées selon la taille de leur cœur, et non celle de leur armée.» Anthony Douglas Williams

L’histoire galactique des Artisans de Lumière est une épopée à caractère sacré, un voyage ineffable à travers le temps et l’espace, qui a débuté il y a fort longtemps. À première vue, cette histoire peut sembler invraisemblable et sortir tout droit d’un film de science-fiction. Toutefois, si vous ouvrez grand votre cœur et lisez ce récit avec les yeux de votre âme, vous ressentirez de grandes vagues d’énergie circuler à travers vous.Votre Vérité se révélera tranquillement et vous pourrez enfin comprendre qui vous êtes réellement.

Je vous demande donc de voyager quelque temps avec moi et de pénétrer dans un univers de possibilités. Nous allons explorer plusieurs époques, plusieurs états de conscience, pour enfin avoir une meilleure vue d’ensemble de ce que notre âme a accompli depuis sa création. Nous allons être entraînés au cœur d’une grande bataille dans laquelle ont été impliqués les travailleurs de Lumière; bataille qui encore aujourd’hui nous impacte tous profondément.

La naissance de l’âme

Bien que notre âme soit éternelle et qu’elle n’ait pas connu de commencement à proprement parler, nous devrons employer des termes linéaires dans le but de mieux comprendre la profondeur de l’histoire qui va suivre. Nous parlerons donc de la naissance de l’âme, ce moment qui marqua le point d’origine, le début de notre parcours à travers tous ces grands cycles de vie que nous expérimentons.

Avant de naître en tant qu’âme individuelle, nous baignions tous dans ce qu’on appelle la matrice cosmique, un lieu de pure conscience et d’amour inconditionnel. Dans cet océan d’amour, nous nous sentions totalement libres et en sécurité. Il n’y avait aucune séparation; il n’y avait que l’Unité. Or, afin de pouvoir explorer d’autres états de conscience, nous devions quitter le foyer, notre demeure originelle. C’est à ce moment que l’âme universelle s’est divisée pour devenir l’âme individuelle et qu’a débuté notre parcours en tant qu’être séparé, en tant que Je.

En s’engageant sur son chemin d’exploration, l’âme garde en elle un profond sentiment de perte, né de cette blessure de séparation. Elle ressent une certaine nostalgie, un désir ardent de faire partie de quelque chose de plus grand qu’elle. Le souvenir de ne faire qu’un étant gravé dans son cœur, elle recherchera toute sa vie cet état d’Unité qu’elle a connu auparavant. En gardant ce souvenir profondément enfoui en elle, l’âme commence donc son parcours à travers d’innombrables champs d’expérience. Poussée par une curiosité naissante, elle arpente différentes voies dans le but d’enrichir et d’approfondir son exploration personnelle.

Selon ses propres désirs, l’âme voyagera à travers les différentes dimensions de la conscience. Les dimensions de la conscience sont en fait des plans de réalité reflétant notre vision intérieure. Elles sont la manifestation de notre réalité intrinsèque, de ce que nous ressentons intérieurement. Et puisque l’Univers est vaste, il existe un nombre incalculable de plans; la Terre n’étant qu’un plan parmi tant d’autres. Qui plus est, notre planète est apparue tardivement sur l’échelle cosmique.

Bien avant la naissance de Gaïa, bon nombre d’âmes avaient déjà commencé leur exploration et avaient vécu de nombreuses vies sur d’autres plans de réalité. Les Artisans de Lumière font partie de ces âmes qui ont évolué sur ces plans de la conscience avant la venue de notre planète; ce qui les différencie des âmes de la Terre qui elles, ont commencé leur cycle d’incarnation terrestre sans avoir exploré d’autres dimensions.

L’évolution de la conscience

Lorsque l’âme entreprend son parcours en tant qu’unité distincte, elle passe sommairement par trois stades intérieurs. Le stade de l’innocence, que nous pouvons comparer à la petite enfance, le stade de l’ego associé au pouvoir et à la volonté, et le stade de l’illumination. Ce processus d’évolution de la conscience reste le même, peu importe que nous voyagions sur Terre ou dans d’autres plans de réalité; c’est ce qui réunit toutes les âmes de cet Univers.

Le premier stade est caractérisé par une certaine candeur et une curiosité insatiable.L’âme nouvellement née regardant le monde avec les yeux grands ouverts, tel un petit enfant qui explore son environnement. Elle est très réceptive et avare de découvertes. À ce stade, l’âme vit dans un état paradisiaque puisqu’elle ressent fortement l’énergie de son foyer d’origine. Elle se souvient de son état d’Unité, de son lien l’unissant à la matrice cosmique. Elle explore son univers avec un esprit ouvert et libre de tout jugement. Pour elle, bien qu’il y ait eu séparation, elle analyse sa nouvelle réalité d’un point de vue non critique. Elle baigne encore dans un état de béatitude et accepte la vie telle qu’elle se présente.

Toutefois, plus elle avance sur son chemin, plus le souvenir du foyer s’estompe. C’est alors que sa vision d’elle-même se modifie tranquillement pour se voir finalement comme une entité séparée. Une démarcation très claire se fait ressentir entre le « moi » et « l’autre ». Parallèlement à cela, elle commence à se rendre compte qu’elle peut influencer son environnement et avoir un impact sur ses propres expériences. Des sentiments de pouvoir et de volonté se font ressentir en elle: c’est le début du stade de l’ego.

Fondamentalement, l’ego n’est pas une entité négative, une énergie que l’on doit tenter de rabrouer tout au fond de soi. Il représente plutôt une potentialité en nous, une force nous menant à interagir avec notre environnement. Son but premier est de permettre à l’âme de parcourir son chemin en faisant pleinement l’expérience d’elle-même en tant que Je. L’ego est donc la réponse au désir de l’âme d’expérimenter d’autres états d’être que l’état d’Unité primordiale. Toutefois, l’âme a tendance à se perdre dans les jeux de l’ego puisque ce dernier semble être la solution à la douleur qu’elle ressent. Ayant conservé la mémoire de son foyer d’origine, elle cherche par tous les moyens possibles à le retrouver au sein de sa nouvelle réalité. Et l’ego lui offre l’occasion parfaite d’exercer son pouvoir, afin de recréer ce paradis perdu, ce monde qu’elle aime tant.

Le début du stade de l’ego est marqué par ce moment décisif où la conscience de l’âme, encore toute jeune, choisit de croire aux promesses qu’offre le pouvoir. Cette période d’exploration n’est pas mauvaise en soi, elle est simplement une incursion à travers de nouvelles sphères d’expérience. Elle permet à l’âme de se connaître en tant que tout ce qui est: le bien et le mal, la Lumière et l’obscurité, la victime et l’offenseur. D’ailleurs, nous verrons un peu plus loin comment ces différents rôles joués par l’âme sont intimement liés à l’évolution de la conscience. Le troisième stade quant à lui, celui de l’illumination, est caractérisé par le retour à l’Unité primordiale. À ce stade, l’âme comprend qu’elle n’a jamais quitté la Source et qu’en fait, elle n’a fait que l’enrichir à travers sa propre expérience.

Ces trois stades que nous venons de voir — l’innocence, le stade de l’ego et celui de l’illumination — font partie des étapes que traverse chacune des âmes évoluant à travers le Cosmos. Et si nous avons pris le temps d’explorer ce processus en détail, c’est que cela est fortement relié à l’histoire galactique des Artisans de Lumière.

Les trois chutes dans l’expérience

C’est au temps de l’Atlantide que nous avons chuté des hauts sommets de la conscience jusqu’à notre réalité actuelle.Toutefois, ce n’est pas l’unique chute que les Artisans de Lumière ont expérimentée. En effet, à travers leur parcours, ils ont connu trois chutes leur permettant de vivre des expériences diverses et variées.

L’histoire des travailleurs de Lumière débuta il y a fort longtemps, à l’époque où ils naquirent en tant qu’âme individuelle, en tant que Je pour la toute première fois. Après avoir connu l’état de complétude absolue au sein de la matrice cosmique, ils choisirent de partir à l’aventure et se lancèrent dans l’exploration d’autres plans de réalité. Armés de courage, de créativité et d’un appétit féroce pour la nouveauté, ils entreprirent le périple audacieux d’aller explorer des terres inconnues, des mondes qui jusqu’ici leur étaient étrangers.

Après des millénaires d’exploration, la Terre apparut sur la scène cosmique et les Artisans de Lumière choisirent de s’impliquer dans le développement de la vie sur Gaïa. À cette époque, ces âmes en étaient au premier stade de l’évolution de leur conscience. Elles étaient pures et innocentes, tels des anges, et n’avaient pas encore expérimenté la vie dans un corps physique. Elles prenaient soin des nombreuses formes de vie qui évoluaient sur Terre et étaient les gardiennes de ce petit coin de paradis. D’ailleurs, les souvenirs d’un paradis perdu conservé par nombreux travailleurs de Lumière proviennent de cette époque où ils vivaient en parfaite harmonie sur Gaïa.

Les Artisans de Lumière ont donc participé à la création de la Terre. Nous pourrions dire qu’ils en sont les ancêtres. Voilà pourquoi ils sont tant affectés par les comportements destructeurs que nous avons envers notre planète. Ils ont été si intensément liés à son histoire et à son développement qu’ils ne peuvent qu’être attristés lorsque nous l’abîmons.

La première chute dans la dualité

Après avoir expérimenté l’harmonie sur Gaïa pendant des millénaires, il se produisit un événement qui vint mettre un terme à cette grande période de calme et de sérénité. Des êtres provenant d’autres dimensions de l’Univers s’intéressèrent à la Terre et vinrent interférer dans son évolution. Ces êtres n’avaient pas les meilleures intentions du monde. En fait, ils souhaitaient exercer leur pouvoir et leur contrôle dans le but de dominer la Terre et de devenir les seuls et uniques maîtres.

Les Artisans de Lumière, dont l’âme était toujours intacte, n’étaient nullement préparés à cela. D’ailleurs, ils n’avaient jamais rencontré de forces obscures, ce qui les ébranla profondément. Cette première expérience au sein de la dualité laissa des traces sur leur âme, des traumatismes liés au fait qu’ils ne se sentaient plus en sécurité. De cette rencontre avec le côté obscur naquirent des sentiments de peur qu’ils n’avaient jamais connus. Pour la première fois, ils ont senti le besoin de se protéger et de défendre leur territoire contre cette invasion inattendue.

En étant face à l’obscurité, les travailleurs de Lumière commencèrent à absorber l’énergie de ces êtres qui envahissaient la Terre. À leur insu, l’énergie sombre – l’énergie de l’ego – s’immisça en eux et les mena tranquillement à devenir comme ces êtres qu’ils avaient voulu combattre au départ. Ceci provoqua leur première chute dans la dualité et marqua le début de l’expérience qui leur fit oublier leur véritable nature. Bien que les Artisans de Lumière puissent être portés à maudire cette situation, cette chute n’était pas accidentelle et avait sa raison d’être. En effet, en acceptant de vivre l’expérience du Je en tant qu’entité séparée, cela supposait qu’ils auraient à explorer chaque aspect de la dualité, le «bon» comme le «mauvais».

C’est ainsi que les travailleurs de Lumière sont devenus de véritables guerriers. En voulant protéger leur territoire d’une invasion d’êtres extraterrestres, ils ont été entraînés dans une bataille interminable les faisant basculer de l’état d’innocence à celui de guerrier galactique. Au cours de ces guerres, ils ont expérimenté nombreux attributs de l’ego: la lutte, le pouvoir, la résistance, la contre-attaque, la domination. Cette énergie sombre les a habités si longtemps qu’ils en sont venus à se juger sévèrement. Depuis lors, ils ressentent un profond sentiment de culpabilité, un sentiment de ne jamais être à la hauteur.

C’est à ce moment de leur histoire que les Artisans de Lumière connurent leur première transformation. D’une conscience pure et angélique, ils transitèrent tranquillement vers une conscience fondée sur l’ego, pour finalement être immergés complètement dans cette expérience. Ils progressaient sur ce chemin et devenaient de véritables experts en ce qui concerne la manipulation de la conscience. D’ailleurs, ils exerçaient leur influence sur les âmes de la Terre qui elles, se trouvaient au tout début du stade de l’ego. À l’aide d’outils psychiques fort sophistiqués, ils interférèrent dans le développement du cerveau humain en implantant des pensées et des émotions de peur.

Bien que le comportement des Artisans de Lumière à cette époque est fortement répréhensible, les manipulations qu’ils ont exercées sur les âmes de la Terre ont tout de même eu des retombées positives. Sans même s’en rendre compte, leurs actes ont créé une ouverture dans leur conscience, un désir d’évoluer les menant à la prochaine étape, au stade de l’illumination. Après des millénaires de guerres et de combats, les travailleurs de Lumière en ont eu assez. Ils se sont sentis fatigués par cette lutte pour le pouvoir et tranquillement, des souvenirs du paradis perdu ont émergé en eux. Des souvenirs du temps où ils étaient les gardiens de la Terre, où ils étaient encore jeunes et amoureux de cette belle planète.

Après avoir exploré toutes les avenues proposées par l’ego, toutes les émotions de peur, de contrôle, de manipulation, les travailleurs de Lumière aspiraient à présent à retrouver l’état d’innocence qu’ils avaient connu auparavant. Ils savaient par expérience que les promesses de l’ego n’étaient qu’illusion. Qu’elles n’apportaient pas ce qu’ils convoitaient: l’amour, la paix et la joie. Ils se sont réveillés en sursaut de l’état hypnotique dans lequel ils étaient plongés depuis des millénaires et ont commencé à se reconnecter à leur identité véritable. C’est alors qu’ils ont retrouvé leur mémoire d’une conscience fondée sur le cœur et qu’ils ont entendu l’appel.

En effet, la Terre les appelait à nouveau. Tous les membres de la famille des travailleurs de Lumière se sont reconnectés à l’énergie qui régnait sur Gaïa, avant l’invasion féroce qui eut lieu. Le message était clair: ils devaient revenir sur Terre, cette fois en tant qu’humain incarné dans un corps physique, pour vivre l’expérience de l’intérieur. Les Artisans de Lumière savaient qu’ils avaient joué un rôle important au sein de cette bataille pour le contrôle et la manipulation des âmes de la Terre et ils souhaitaient rétablir l’ordre et l’harmonie. Ils ressentaient la connexion profonde qu’ils avaient pour Gaïa et se sentaient dans l’obligation karmique de venir réparer le tort qu’ils avaient commis. C’est à ce moment qu’ils sont devenus des Artisans de Lumière, le terme «Artisan» symbolisant ici l’origine de quelque chose. En choisissant de venir épurer leur karma, ils sont devenus la source, les initiateurs du changement qui se produit actuellement sur Terre.

Atlantide: la deuxième chute dans l’expérience

L’Atlantide est une cité qui a abrité une civilisation beaucoup plus ancienne que ce qui est connu dans nos livres d’histoire. D’ailleurs, elle est apparue il y a environ 100 000 ans et est disparue aux alentours des années -8000 avant J.-C. Cette cité est née d’une union entre les âmes de la Terre et celles provenant d’autres plans d’existence. C’est donc en Atlantide que les Artisans de Lumière se sont incarnés dans un corps physique pour racheter leur karma et évoluer d’une conscience basée sur l’ego à une conscience basée sur leur cœur. Lorsqu’ils sont arrivés en ces terres pour la première fois, ils ont eu beaucoup de mal à s’adapter au corps humain. Étant habitués à évoluer à travers des corps beaucoup moins denses, les travailleurs de Lumière se sont sentis emprisonnés et limités par le corps physique.

De plus, lorsqu’ils vivaient dans des dimensions plus élevées, ils avaient la faculté d’influencer leur environnement beaucoup plus aisément grâce à la puissance de leur psyché. En étant incarnés dans des corps humains, ils n’arrivaient plus à manifester aussi rapidement leurs pensées et intentions, créant en eux un grand sentiment de confusion. Se sentant perdus au sein de ce monde étrange et différent, les Artisans de Lumière oublièrent rapidement la raison de leur incarnation. Ils oublièrent qu’ils étaient ici dans le but d’incarner l’amour et d’évoluer vers une conscience fondée sur le cœur. Et ils se servirent du seul instrument qu’ils avaient à leur portée pour pallier à leur sentiment de confusion: leurs capacités mentales. Bien que leur pouvoir de manifestation n’était pas aussi efficace que ce qu’ils avaient expérimenté ailleurs, leurs capacités psychiques étaient de loin supérieures à celles des âmes de la Terre. Ils n’avaient donc aucune difficulté à manipuler ces âmes qui leur semblaient si insignifiantes.

En effet, les travailleurs de Lumière trouvaient les âmes de la Terre bien primitives. Qui plus est, ils n’avaient aucun point de repère en arrivant sur Terre. Leur conscience s’étant voilée, ils ne se sentaient pas chez eux sur Gaïa, sans pouvoir l’expliquer. Ils ressentaient uniquement leur différence par rapport à ces êtres qui leur semblaient barbares. Toutes ces raisons les ont amenés à se servir de leurs capacités psychiques supérieures, sans se soucier des dommages que cela occasionnerait. Malgré le choc ressenti en arrivant sur Gaïa, les Artisans de Lumière se souvenaient qu’ils avaient en eux le pouvoir d’affecter la réalité matérielle. Grâce au pouvoir du 3e œil, ils savaient qu’ils pouvaient manipuler les âmes de la Terre. C’est ainsi qu’ils se sont laissés détourner de leur objectif principal, celui d’œuvrer pour l’évolution de la conscience, et qu’ils ont pris part à des manipulations génétiques sur l’homme.

Nombreuses expériences ont eu lieu à cette époque, expériences ayant fortement impactées la nature. Les systèmes écologiques sur Terre ont fini par se dérégler, laissant place à d’énormes catastrophes naturelles qui finirent par engloutir la cité. Les Artisans de Lumière ayant participé à cette destruction portent en eux un lourd fardeau dont ils tentent de se décharger depuis. Toutefois, malgré la culpabilité qu’ils peuvent ressentir, ces expérimentations leur ont permis d’explorer une autre facette de la dualité. Ils ont été jusqu’au bout de cette expérience en s’immergeant dans la noirceur, en explorant leur côté obscur.

C’est cela qu’ils ont vécu en Atlantide. Ils ont chuté une seconde fois dans l’expérience de la dualité et cette fois-ci, ils sont allés encore plus en profondeur. En explorant les bas-fonds, des sentiments de honte, de doute de soi et de déshonneur ont pris forme en eux et se sont enracinés jusqu’au fond de leur âme. Une ombre s’est abattue sur eux, une ombre dont ils devront apprendre à accepter, pour ensuite s’en libérer. Pendant maintes incarnations, ils tenteront donc de lever le voile sur ce mystère qui les habite. Ils arpenteront tant de chemins, conservant cette mémoire douloureuse du temps où ils ont manipulé la vie, sans jamais comprendre pourquoi ces sentiments les hantent.

Toutes ces horreurs vécues en Atlantide ont toutefois ouvert une porte sur leur âme, une porte sur l’amour. Cela leur a permis de comprendre que leur propre Vérité ne se trouvait pas dans le contrôle et le pouvoir. Une voix s’est éveillée en eux leur murmurant que la vie n’avait rien à voir avec le contrôle et la volonté, et que l’amour était la seule et unique chose qui avait de l’importance. C’est à ce moment que les Artisans de Lumière se retirèrent de la scène où ils avaient tenu le rôle de bourreau pour aller interpréter un autre rôle.

La fin du stade de l’ego

À la suite des nombreuses batailles menées au nom de l’ego, les Artisans de Lumière ont commencé à ressentir une certaine fatigue intérieure, une sorte de désintérêt envers la lutte et le pouvoir. Après avoir été impliqués dans le combat pendant des millénaires, ils se sont retirés pour devenir des observateurs. Ils ont commencé à se poser des questions sur leurs agissements et sur le sens de la vie. Leurs réflexions les ont amenés à cheminer tranquillement vers la Lumière et à faire la paix avec le passé. En prenant conscience que le pouvoir n’était qu’une illusion, ils purent relâcher les promesses de l’ego et commencer leur transformation intérieure.

Leur transition vers une conscience fondée sur le cœur débuta à ce moment, alors que les âmes de la Terre étaient en pleine exploration du stade de l’ego. N’oublions pas que nous traversons tous ces étapes, mais pas au même moment. Lorsque les travailleurs de Lumière ont choisi d’évoluer vers une conscience supérieure, ils ont franchi une autre étape et ont voulu aider les autres à faire de même. Un puissant désir de corriger ce qu’ils avaient infligé aux autres âmes a émergé en eux. En acceptant la responsabilité karmique qu’ils avaient à l’égard de l’humain, ils ont fait le premier pas vers leurs propres guérison et libération intérieures.

La troisième chute dans l’expérience

Les Artisans de Lumière se sont incarnés en grand nombre depuis la destruction de l’Atlantide, depuis qu’ils ont pris conscience qu’ils avaient un karma à rééquilibrer. Ils ont ressenti qu’ils devaient s’impliquer activement et aider la nouvelle énergie — l’énergie christique — à s’ancrer sur Terre. Le temps était venu pour eux de franchir ce pas dans leur voyage spirituel. Étant intimement liés à l’histoire de Gaïa, les travailleurs de Lumière avaient à cœur d’enseigner aux autres comment se connecter à la Terre. Ils étaient dévoués et travaillaient fort pour que l’énergie présente se transforme et pour que l’humanité soit prête à accueillir une vibration supérieure.

Au cours des deux derniers millénaires, les Artisans de Lumière se sont opposés à toute méthode employée pour contrôler le peuple. Ils se sont battus au nom de la liberté, pour faire valoir des valeurs telles que l’intégrité, l’unité, le partage et l’égalité, et ils ont été fortement persécutés pour cela. Ils ont été rejetés, punis, torturés et brûlés sur le bûcher. Les fins tragiques qu’ils ont connues ont laissé de lourdes séquelles, des traumatismes émotionnels les empêchant de rayonner à pleine capacité. D’ailleurs, la blessure du rejet ressenti par les travailleurs de Lumière provient de cette époque où les rôles se sont inversés. De bourreaux, ils sont devenus des victimes, et ont exploré de nouveaux états émotionnels. Ils ont chuté encore une fois dans l’expérience, cette troisième chute les menant en plein cœur de leur mission. Ils ont à présent la possibilité d’unifier les aspects sombres et lumineux de la conscience, afin de s’élever et d’élever la vibration de la Terre. En se plongeant dans l’expérience, ils ont transcendé la dualité et ont compris l’interconnexion et l’interrelation entre tout ce qui est. Travailleurs de Lumière ou âmes de la Terre, bon ou mauvais, blanc ou noir, ils savent dorénavant que l’énergie de l’amour anime toutes choses et qu’elle est ce qui nous relie tous les uns aux autres.

En cette fin de cycle, en cette période de grandes transformations, les Artisans de Lumière sont retournés au point de départ, là où tout a commencé. Ils sont en train de boucler la boucle. Ils sont retournés à cet état d’innocence, à cette époque où ils étaient des anges et où ils étaient les gardiens de Gaïa. Cependant, ils sont à présent des anges incarnés, riches d’une profonde connaissance acquise au cours de leur parcours. En acceptant leur part d’ombre et de Lumière, ils se sont ouverts à la sagesse du non-jugement. Ils reconnaissent avoir joué plusieurs rôles, dont certains très sombres; toutefois, ils sont maintenant prêts à se pardonner pour ce qu’ils ont fait.

Guérir les blessures de leur âme

Bien que les travailleurs de Lumière se soient incarnés dans le but d’aider l’humanité et la Terre à ascensionner, il y a une autre raison qui explique leur venue ici-bas. Ils sont ici pour guérir les blessures profondes de leur âme. Et tant qu’ils n’auront pas accepté de faire ce travail intérieur, ils ne pourront accomplir l’autre partie de leur mandat. À un niveau fondamental, ils ont choisi leur incarnation actuelle afin d’assumer la responsabilité des actes qu’ils ont commis au temps de l’Atlantide et même avant. Ils sont ici pour faire la paix avec cette part d’eux-mêmes, avec leur part d’obscurité, et pour se rappeler qu’ils sont innocents. L’invitation qui leur est lancée est de se pardonner à eux-mêmes et de se reconnecter à leur essence profonde.

Les Artisans de Lumière ne sont donc pas ici pour guérir les autres; et c’est là le plus grand piège dans lequel ils tombent. Puisqu’ils éprouvent le sentiment de ne pas être à la hauteur, ils ont tendance à se précipiter vers l’extérieur: «Puisque je ne vaux rien, je vais me concentrer sur les autres… ils en valent la peine plus que moi.» En plongeant dans ce piège, ils négligent le seul travail qui a une réelle importance. C’est seulement lorsqu’ils réalisent qu’ils sont venus sur Terre dans le but de guérir leurs blessures d’âme que leur transformation débute et qu’ils commencent à changer. En travaillant sur eux, ils réalisent qu’ils ont un effet de rayonnement sur les autres sans qu’ils aient à faire quoi que ce soit. Et en acceptant cette voie, ils se libèrent petit à petit du fardeau cosmique qu’ils portent en eux depuis si longtemps.

֍

L’histoire galactique des Artisans de Lumière peut sembler bien extravagante aux yeux de certains. Or, la seule manière de savoir si cette histoire est véridique pour vous est de le demander à votre intuition. Elle seule peut vous dire si cela représente votre Vérité. Et si nous avons pris la peine de nous plonger dans ces souvenirs douloureux, c’est pour que nous puissions ouvrir les yeux sur la réalité qui se cache derrière tous ces événements.

Nous tous qui sommes ici dans le but d’accomplir l’œuvre de Lumière sommes sur le point de devenir les héritiers de la Terre. Nous tous qui sommes ici en ces temps immémoriaux sommes responsables de l’éveil de nos frères et de nos sœurs. Les informations dont nous avons besoin pour entreprendre notre mission se trouvent en nous, dans chaque cellule de notre être. Cette sagesse qui nous habite se situe au cœur de notre histoire, où nous avons appris à accepter notre côté obscur et avons choisi de nous pardonner. Puissions-nous maintenant déposer nos masques, nos personnages, et avancer main dans la main vers la conscience de l’Unité. À présent, il n’y a plus aucune peur à avoir puisque la Lumière émerge enfin à travers chacun d’entre nous.