L’illusion du manque

Combien d’entre nous basons notre perception du monde sur le manque? Nous pensons à tord que notre monde n’est pas amical et que l’abondance, dans le sens large du terme, n’est réservée qu’à une élite. Nous croyons qu’il n’y a « pas assez«  de tout. Pas assez d’amour, pas assez d’argent, pas assez de temps. Pas assez d’occasions pour réussir, pas assez de gens au grand cœur. Pas assez d’ouverture et de possibilités, de nourriture pour tout le monde, d’eau potable. Pas assez d’opportunités pour trouver le bonheur, pour être en paix, pour être heureux.

J’appelle cette distorsion de la réalité: l’illusion des manques. Et cette illusion nous paraît si réelle que nous n’entrevoyons pas la véritable beauté et puissance de cet Univers dans lequel nous évoluons. Cet Univers, il est abondant. Il est sécuritaire. Il est généreux. Il est parfait et Divin. Mais puisque nous croyons être séparé de Dieu, nous ne percevons en nous que manque et imperfection. De là est né l’erreur fondamentale qui empoisonne nos vies: nous croyons en la séparation. Nous croyant être séparé de tout. De ce fait, nous déformons la réalité, en ne voyant que pénurie et insuffisance, partout où notre regard se pose.

C’est cet état de séparation qui nous incite à inverser le paradigme Être-Faire-Avoir. Au lieu de nous concentrer sur notre état d’être, nous portons notre attention sur le faire et l’avoir. Nous croyons devoir acquérir des biens, pour pouvoir être plus heureux. Obtenir une promotion, pour retrouver la paix d’esprit. Gagner beaucoup d’argent, pour être libre. En défaisant cette fausse croyance, en retournant à notre état originelle d’Unité, nous comprenons que nous n’avons rien à faire ni à avoir pour être heureux, en paix et libre. Nous le sommes déjà. Ces attributs font partie intrinsèque de notre nature spirituelle et divine. La seule chose concrète que nous avons à faire, c’est de changer notre croyance erronée. Cesser de croire que nous sommes séparés de Dieu, des autres, de notre environnement, de notre conscience, de notre vérité. C’est ainsi que nous mettons un terme à tous les manques que nous pouvons ressentir en nous-même et dans notre vie.

Aux yeux de l’ego, la liste de nos manques, de nos peurs, de nos illusions est sans fin. Et lorsque j’ai eu l’idée de dresser ma propre liste d’illusions, je me suis vite rendue à l’évidence. Cette croyance avait empoisonné mon esprit et avait tenu loin de moi les choses auxquelles je tenais le plus. Pour vous donner une idée, voici un aperçu de cette liste:

Manque

Peur

Illusion

D’argent

De ne pas être à la hauteur

J’ai des besoins que je ne peux combler par moi-même

De Sécurité

De ne pas le mériter

Ce monde est épeurant

D’amour

De déplaire

Le passé a beaucoup d’importance

D’opportunités

De décevoir les gens que j’aime

Le moment présent n’est qu’un tremplin pour le futur

De temps

Du succès, de l’échec

Les autres ne veulent pas m’aider

D’énergie

Du jugement des autres

Je suis seule avec ma douleur

De chance

De perdre l’amour des autres

Il n’y en a pas assez pour tout le monde

De reconnaissance de la part des autres

De l’inconnu

Je ne suis que mon corps et mon mental

Le véritable miracle, celui qui nous éveille de notre torpeur, de notre illusion de la séparation, se produit au niveau de la conscience. Nous passons d’un état de peur, qui n’existe que dans notre esprit, à un état de pur amour, que nous ressentons au plus profond de notre âme. Nous retrouvons notre lien nous unissant à toute chose, en nous réveillant du mauvais rêve dans lequel l’identification à l’ego nous avait fait plonger.

Concrètement, voici ce qui change en nous, lorsqu’une telle ouverture de la conscience se fait sentir. Nous ne nous voyons plus dorénavant comme un être séparé, mais comme une partie du Grand Tout. Nous retrouvons notre pouvoir authentique, en nous basant sur nos intuitions et sur nos sentiments émanant du cœur. Nous devenons un observateur, au lieu de nous identifier au discours du mental. Nous nous rappelons notre vérité, celle qui se trouve au-delà de nos croyances et perceptions conditionnées. Et nous reflétons à présent, dans le monde extérieur, l’être véritable que nous sommes, à travers nos pensées, nos paroles, nos gestes et nos actions.

Tout ce qui se présente dans notre réalité n’est que le reflet de notre état interne. Alors si nous nous croyons isolé, apeuré, divisé, abandonné ou limité, la vie nous enverra, sous forme d’expériences, ces croyances que nous entretenons. En retournant vers Dieu, vers notre état originelle d’Unité, nous chassons de notre réalité toute expérience de division. Et nous comprenons que rien en ce monde n’est séparé de nous. Nous cessons alors de repousser ce que nous voulons attirer, puisque nous n’établissons plus de distinction entre ces choses et nous. Par exemple, en acceptant que l’argent est constituée de la même énergie divine qui coule en nous, nous l’accueillons dans notre vie, au lieu d’expérimenter l’insuffisance financière. En reconnaissant que nous ne faisons qu’un avec notre environnement, nous cessons de polluer notre planète et créons un lieu où il fait bon vivre. En voyant en chaque personne un frère plutôt qu’un ennemi, nous attirons vers nous des relations harmonieuses.

Le but derrière cette nouvelle conception de notre Univers est d’élever notre niveau de conscience, pour atteindre la conscience Divine. Ce n’est qu’à ce stade que l’illumination peut être vécue, sur le plan terrestre. Si nous continuons de croire en l’illusion du manque et de la séparation, nous courons tout droit à notre perte. Nous continuerons de nous entre-tuer, de croire que les problèmes de nos semblables ne nous concernent pas et de combler de faux besoins égotiques. Cela peut sembler bien défaitiste mais si j’aborde ce sujet, c’est qu’il existe une solution et c’est: le retour à l’unité et à l’amour. Retrouvons l’état qui nous habitait au jardin d’Éden, lorsque nous ne faisions qu’un avec le Grand Tout. Reconnectons-nous avec notre sagesse et connaissance intuitive, qui nous murmure que nous provenons tous de la même Source. Retrouvons notre cœur d’enfant, lorsque nous ne formions qu’un avec notre mère. Et renaissons tous ensemble à la lumière du jour, vers une destination où vous et moi, nous ne faisons qu’Un avec le Créateur, nous ne faisons qu’Un avec l’amour.

3 Comments

  1. Bonsoir. Après avoir compris que je n étais pas qui je devais être,j ai commencé un travail sur moi même et de ce fait me suis rapproche de Dieu,de Jésus et ma vie intérieure à totalement changé. J ai la chance d avoir des réponses des protections …spirituelles mais voilà depuis plus de trois ans ma fille est dans un état physique qui s agrave et nous n avons aucune explications. Ni par les médecins ni côté spirituel. Je me sens seule dans cette aventure douloureuse. Je n arrive pas à comprendre quel est le but. Quelle est la leçon. Je ne trouve aucune aide. Peut être pourriez vous me guider? Cordialement Viviane.

  2. Je souhaite prompte retablissement à votre fille, et beaucoups de courage à vous enfin de surmonter cette épreuve.

    • Hélène Magnan

      juillet 17, 2017 at 3:12

      On ne sait pas quand pourquoi l’épreuve quand on traverse l’épreuve. On doit l’accepter. La réponse vient quand elle est prête à surgir. C’est dans le karma de votre fille aussi, vous n’y pouvez rien sauf que la réconforter, lui apprendre à méditer sinon méditer pour elle. La respiration consciente vous aidera. x x x x Je vous prends dans mes bras et vous souhaite d’être une lumière pour votre fille chérie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017

Theme by Anders NorenUp ↑

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez gratuitement le livre: Réorienter sa vie!